Les Amis du Musée

 

Les Amis du musée oeuvrent aux côtés de la mairie pour ouvrir le musée au plus grand nombre. Ceci passe notamment par l’organisation d’animations alliant culture et originalité. L’association prépare d’ailleurs le centenaire de la mort de Jules François Lombart.

Le bâtiment présente une architecture correspondant à l’idée que l’on se faisait d’un musée au début du XXe siècle : une grande galerie principale éclairée par une verrière, le tout entouré de deux pavillons.

Il y a plus de cent ans, Jules François Lombart, un industriel chocolatier et grand amateur d’art, a fait don du musée et de ses oeuvres à la ville de Doullens. Depuis, la municipalité fait tout pour préserver ce site exceptionnel. Au fil des ans, les Amis du musée ont eux aussi voulu le promouvoir à sa façon. Claude Maquet a succédé à Christian Batteux il y a deux ans. «L’art m’a été inculqué par ma mère qui a fait les Beaux Arts», confie-t-il. Il a donc tout de suite accepté le rôle de président.

 

Entièrement rénové en 2007, on peut y admirer aujourd’hui des peintures de l’école française des XVIIIe au XXe siècles, tels que Corot, Chardin, Daubigny, Saunier, les frères Bail et des artistes locaux comme Lucien Andrieu, Horace Colmaire, Félix Niaut ou encore les lithographies du célèbre illustrateur de Montmartre, Francisque Poulbot.

Le rôle des Amis du musée est de faire rayonner le musée Lombart dans le Doullennais et au delà. «Il faut démocratiser l’accès au musée et à la culture, dans la droite ligne de Monsieur Lombart».Pour ce faire, les quarante membres de l’association ne chôment pas. Ils organisent des expositions temporaires tous les quatre à cinq mois, deux circuits touristiques ont été créés, les sorties et conférences rythment chaque année.
Plus récemment, une animation a été organisée pour Halloween. Le public était invité à une visite effroyable (voir ci-dessous) à la lumière des lampes de poche «c’était une première et le succès était au rendez-vous. Nous avons accueilli une cinquantaine d’enfants». Par le biais de ce type de manifestation, l’association espère faire (re)découvrir le musée et ses richesses.
Les adhérents s’attellent en ce moment même à la confection d’un programme pour la fête du centenaire de la mort de Jules François Lombart. «Elle devrait avoir lieu au mois de juin ou juillet 2015. Même si tout n’est pas fixé, nous aimerions recréer l’inauguration du musée dans les années 1900». Un bal et des initiations aux valses de Vienne pourraient voir le jour.
En 2016, les Amis du musée célébreront les 70 ans de la disparition du dessinateur Poulbot. Les jardins pourraient ainsi se transformer pour transporter les visiteurs à Montmartre.

 

Source : article de Sophie Diers – http://www.labeilledelaternoise.fr/2014/11/28/claude-maquet-il-faut-democratiser-lacces-au-musee-et-a-la-culture/