Le Musée Lombart

 

Jules François Lombart était un industriel chocolatier et grand amateur d’art de la fin du XIXe siècle. Il fit construire ce musée afin d’y exposer ses collections et, lorsque les travaux s’achevèrent en 1908, il décida de faire don du musée à la ville de Doullens en hommage à ses parents Doullennais.

Le bâtiment présente une architecture correspondant à l’idée que l’on se faisait d’un musée au début du XXe siècle : une grande galerie principale éclairée par une verrière, le tout entouré de deux pavillons.

Inauguré le 28 juin 1908, le Musée Lombart ouvre ses portes en grandes pompes. Ce jour reste gravé dans la mémoire des Doullennais comme un jour de liesse, où les rues entières étaient décorées de fleurs et de drapeaux. Des invités de marque assistèrent à l’ouverture tels que le Maréchal Joffre, le Préfet de la Somme, le Ministre de l’agriculture ou encore le sous-secrétaire d’Etat aux Beaux Arts. Discours, poèmes, musique et un banquet de 600 couverts animèrent cette journée de fête.

Entièrement rénové en 2007, on peut y admirer aujourd’hui des peintures de l’école française des XVIIIe au XXe siècles, tels que Corot, Chardin, Daubigny, Saunier, les frères Bail et des artistes locaux comme Lucien Andrieu, Horace Colmaire, Félix Niaut ou encore les lithographies du célèbre illustrateur de Montmartre, Francisque Poulbot.

La chapelle de Louvencourt, attenante au musée, présente également des expositions temporaires ainsi que des collections ethnologiques et archéologiques (notamment égyptiennes avec une momie de la XVIIIe dynastie, daté de 3500 ans).

Ne manquez pas d’y saluer notre géant local Florimond long Minton !

Florimond, héro des « Contes ed’Florimond », est né dans les années 1920 sous la plume de Charles Dessaint. Avec son menton en galoche, sa grosse moustache et son panier en osier, il est l’incarnation du paysan picard.